Architecture et art public au Kirchberg

04_photoLe sculpteur américain Richard Serra a réalisé des sculptures monumentales en acier dans le monde entier. Détaché du lien traditionnel qui lie sculpture et bâtiments dans un rapport contextuel,Exchange (1996) se dresse, autarque et puissant, tel un campanile de l’au-delà, au milieu du rond-point et développe son langage propre. Visible de loin, la tour, haute de quelque 20 mètres, composée de sept plaques en acier cor-ten (37,5 tonnes), confère à l’endroit où débouche l’autoroute, une valeur signifiante et marque clairement l’entrée de la ville.

Dans le Klosegroendchen tout proche, la végétation urbaine présente un aspect inhabituel. Le paysage est réalisé selon des visées tant structurantes qu’artistiques par l’architecte paysagiste Peter Latz, car remplissant une double fonction. Pour une part, arte facte minéral composé d’un paysage de dunes et de forêt aux espèces végétales variées et par ailleurs – réminiscence des nécessités écologiques d’aujourd’hui – les rigoles alimentent les spirales de rétention en eaux de surface tout en ayant un caractère urbain. Les sentiers sinueux mènent le promeneur à la lourde Coquille (1997) de granit, expression poétique du sculpteur luxembourgeois Bertrand Ney, l’incitant à s’arrêter. L’offre du parc est multiple pour le Quartier du Grünewald qui le borde et accueillera dans un avenir proche un complexe hospitalier de 400 lits.